Artistes:

 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Abdelhalim Hafed


Abdelhalim Hafed

Il est né le 21 juin 1929 à Al-Hilwat, un village situé dans la province d'Ash Sharqiyah en Égypte.




C'est le quatrième enfant du cheikh Ali Ismaïl Shabana. Il a eu deux frères, Ismaïl et Mohammed, et une sœur Aliah. Sa mère meurt par la suite de son accouchement, et son père meurt cinq ans après, le laissant orphelin. Il part au Caire vivre avec son oncle et sa tante qui l'élèveront. Il se fait remarquer pour ses talents musicaux dès l'école primaire, où il impressionne son professeur de musique Mahmoud Hanafi. Son frère Ismaïl était son premier professeur de chant. En 1940, à l'âge de 11 ans, il part étudier la musique à l'institut arabe de musique au Caire où il est connu pour chanter des chansons de Mohammed Abdel Wahab. Là-bas, il apprend en particulier à jouer du hautbois, et il ressort diplômé de cette école de musique en 1946.

Il devient professeur de musique, mais il accumule les absences préférant se concentrer sur ses chansons. Il se fait licencier par le ministère de l'éducation nationale en 1951.

Il chante dans des clubs du Caire et connait l'échec quand il se fait huer et jeter des tomates en 1952 à Alexandrie par un public qui n'appréciait pas qu'il chante ses propres chansons. Mais il devient définitivement célèbre lorsque qu'il doit remplacer à la radio à la dernière minute le chanteur Karem Mahmoud.

Il devient l'un des plus célèbres et des plus populaires acteurs et chanteurs de sa génération. Contemporain de géants tels que Oum Kalthoum, Mohammed Abdel Wahab, Farid El Atrache pour ne citer que ceux-là, il s'est détaché d'eux en apportant un nouveau souffle pour le « tarab » et l'art de la chanson. Ainsi, on le voyait décontracté et souriant sur scène ; il aimait s'amuser avec le public et jouer le chef d'orchestre. Cet amour de la scène et du public, rompant avec l'attitude crispée de ses concurrents, est l'une des raisons de son exceptionnelle popularité. Mais ses performances scéniques et cinématographiques pleines de passion restent impressionnantes, car Abdel Halim souffrait continuellement ; atteint de la bilharziose, il était aussi asthmatique et souffrait des séquelles d'une fracture a la jambe. On a aussi raconté qu'il utilisait sa maladie pour s'attirer la sympathie du public féminin ; mais sa mort des suites de cette maladie fait taire ces accusations.
Parmi ses inoubliables concerts, on note une prestation à l'Olympia de Paris en 1974. Sa dernière apparition sur scène remonte à mars 1976, et il décède alors qu'il préparait l'interprétation de "Min ghir lih". Abdelwahab n'a voulu donner cette chanson à personne d'autre, et l'a chantée en son honneur en 1990.
Il meurt le 30 mars 1977 au King's College Hospital de Londres, des suites d'une bilharziose qui l'a affecté dès 1940 après une baignade dans le Nil, et dont il souffrira chroniquement à partir de 1955. Des milliers de personnes ont assisté à son enterrement au Caire, ce sont les plus grandes funérailles d'Égypte après celles du président Nasser et de la chanteuse Oum Kalthoum. Quatre femmes se sont suicidées à l'annonce de sa mort.

Écouter et Télécharger GRATUITEMENT Abdelhalim hafez عبد الحليم حافظ en format MP3

mp3 de Abdelhalim Hafed | Chanson de Abdelhalim Hafed | Music de Abdelhalim Hafed | Video clip de Abdelhalim Hafed | album 2012 de Abdelhalim Hafed | clip de Abdelhalim Hafed | Abdelhalim Hafed biographie | Abdelhalim Hafed album 2012 | Abdelhalim Hafed mp3 2012 | Abdelhalim Hafed dernier album

 


© Copyright Rekza-zik.com 2012
Avertissement légal : Rekza-zik.com n'héberge aucun fichier vidéo ou audio.